Te Araroa : Invercargill à Te Anau (J2 à J9)

Jour 2 ( Lundi 4 Janvier)

Nous quittons le camping d’Invercargill à 9h30. Nous devons faire 24 km de plage ! La plage est immense !!!

  
 On se réconforte en se disant qu’au moins ce n’est pas la « 90 miles beach » qu’on aurait du avoir au début si nous étions partis du Nord. Nous aurons une rivière à traverser : l’eau doit être à hauteur des chevilles à marée basse et à hauteur de la taille à marée haute !! On ne sait pas trop à quel moment on croisera la rivière ! On marche donc d’un bon pas sur la plage pour profiter de la marée basse. On traverse la rivière environ 2h après être parti ! Erreur de la journée : ne pas avoir enlevé nos chaussures de marche pour la traverser car même si ça paraissait pas bien profond on en a quand même plein les chaussures ! Du coup on en profite pour faire la pause dej’ !! Et voilà qu’on fait connaissance de la plaie néo-zélandaise : les sandflies ! Ces sortes de pucerons qui piquent lorsqu’on n’est pas en mouvement et laissent des marques rouges sur la peau !!! Alors on mange en faisant des petits pas ! Sympa la pause !!!!

On reprends la route pour environ 3 heures !! On voit enfin la fin de cette plage !! Petite pause à l’ombre juste avant le village de Riverton … Puis on repart pour encore 16 km !!! 

 

Vue de la plage parcourue au matin !

 
On prend un peu de hauteur puis on passe de l’autre côté de la baie pour rejoindre Colac Bay ! Le chemin emprunte alternativement des champs de moutons et des petites criques de cailloux où chaque pas est difficile. On commence à regretter notre plage de sable dur de ce matin. « Heureusement » le chemin rejoint ensuite une route… Une longue ligne droite qui semble interminable !! Les derniers kilomètres sont durs. Nous pensions rejoindre le camping gratuit 1km après Colac Bay, mais finalement les 40km de la journée nous feront changer d’avis ! On s’arrête au premier camping épuisés par cette journée ! Il nous faut encore trouver le courage de manger et se doucher et le sommeil viendra sans même avoir besoin de compter les moutons. 
Jour 3 :

Nous quittons le camping à 9h30 après un réveil plutôt difficile. 500 mètres après le départ il commence à pleuvoir averse. 1km plus tard il fait soleil … C’est un peu ça le temps néo-zélandais : ne jamais savoir comment s’habiller. Au 4ème kilomètre on commence notre entrée dans Longwood Forest pour 24 km. C’est la première fois qu’on voit autant de fougères. 

  
On comprends pourquoi c’est l’emblème du pays ! Il y en a de partout et ici ce sont même des arbres !! Oui oui des « arbres fougères »… On reviendra pour le nom scientifique de l’espèce ! Cette première partie de forêt se passe très bien …

  
 Mais on est loin d’imaginer ce qu’il nous reste à faire. A notre entrée dans la forêt un panneau nous indiquait 9h, un autre nous indiquera 6h puis plus rien. Les virages se suivent et se ressemblent et il est impossible de se repérer sur la carte pour estimer notre progression. Rapidement la petite ballade en forêt se transformera en parcours de santé le but étant de passer par dessus les arbres déracinés ou tombés au sol. 

  
Lorsque nous quittons enfin la forêt nous espérons que le refuge sera tout proche. Nous tombons sur le panneau indiquant Martin’s Hut. La montée est raide dans la forêt et c’est encore une fois une forêt ravagée par le vent que nous devons traverser. La montée nous prendra un peu plus d’une demie heure. Cette journée de 30km aura été éprouvante. Nous prenons place dans les lits superposés du refuge et tentons de reprendre des forces.

  

Jour 4 :

Nous décidons de prendre notre temps pour quitter le refuge. Nous partons donc tranquillement à 10h30. La première partie se passe dans la forêt, mais celle ci est beaucoup plus agréable que la veille. Nous avons une chouette vue sur ce que nous avons parcouru jusqu’à présent. 

  
Nous quittons ensuite la forêt pour monter au sommet de Bald Hill. En chemin, nous remplissons nos bouteilles à la rivière puis redescendons jusqu’à la fin de Merindal’s road. Ce soir ce sera camping sauvage.

Jour 5:

Départ de la tente 9h30. Au bout de 20 minutes nous nous arrêtons faire le plein en eau. La journée comporte peu de dénivelé. A la fin de la journée nous retrouvons à nouveau la forêt. L’eau se faisant un peu rare on trouve un petit cours d’eau laissant passer un mince filet d’eau. C’est maintenant avec nos réflexes d’aventuriers que nous trouvons un moyen de récupérer l’eau du minuscule filet d’eau et de la filtrer dans nos gourdes. 4 km après la forêt nous atteignons l’antenne de Winlaw. L’endroit est extrêmement venteux mais la vue sur les montagnes est superbe. 

  
Dommage que nous devons nous protéger du vent derrière des arbres pour planter la tente.

Jour 6 :

Nous quittons notre emplacement sauvage à 9h15. Nous descendons les champs de moutons et de vaches.

  
 Il est difficile de trouver de l’eau car nous évitons toutes les rivières proches des élevages bovins. Nous devrons donc attendre 14h pour trouver une source. L’eau n’est pas très propre en apparence mais nous nous en servirons pour la nourriture. Faute d’avoir beaucoup d’eau dans les sacs nous avançons relativement vite. Nous trouvons une rivière quelques kilomètres avant le camping. Un peu plus loin une traversée de rivière nous attends. Cette fois on enlève les chaussures. On les remettra rapidement après car à peine arrêtés nous nous faisons attaquer par les sandflies. Quand nous apercevons une cabane isolée dans un champ (les toilettes) nous comprenons que nous sommes arrivés au camping (Telford Campsite). Journée de 27 km

Jour 7 :

La nuit a été extrêmement venteuse mais la tente est restée accrochée. Nous devons atteindre un sommet à 1000m. L’ascension se fait tranquillement. La vue sur les montagnes est superbe. 

  
La déscente se fait par la forêt jusqu’à Lower Wairaki Hut où nous avons prévu de manger. Soupe et lyophilisé au poisson au menu. Il est déja 15h quand nous repartons, et les panneaux ne nous rendent pas optimistes ! 2 kilomètres après être partis, on nous indique 14km –> 6h !! Au début on n’y croit pas, mais les heures avançant on devra se rendre à l’évidence et la forêt dense que nous travesons ne se traverse pas si aisément, alternant montées et descentes sur tout le parcours ! Enfin sortis de la forêt, nous longeons une rivière sur 3 kilométres avant d’apercevoir « Aparima hut ! » Plus qu’un pont de singe et 300 métres et nous arrivons comme indiqué vers 21h. 

  
Nous aurons l’occasion de rencontrer 2 chasseurs qui passeront la nuit avec nous dans la hut. On aura donc le droit à un petit feu de bois pour s’endormir !

Jour 8 : 

Après une grosse nuit et un réveil à 9h30, nous partons tranquillement à 10h45, sachant que notre journée ne sera « que » de 17km. Mais ça c’était sans compter sur le « radada » et le terrain pas facile. Une alternance de forêts et de champs où les toufs d’herbes nous arrivaient tantôt à la taille, tantôt à la tête ! 

  
Finalement c’est aà18h que nous verrons la hut ! Le temps de se poser un peu au soleil et de voir les sandflies courrir vers nous puis nous rentrons se faire à manger ! L’expérience de la cheminée hier à tellement inspiré Lary qu’il décide de nous faire un feu ! C’est donc tout fier que Charles Ingalls revient avec des branches et allume son feu ! 5 minutes plus tard la hut est enfumé et nous sommes obligés d’ouvrir la fenêtre ! Finalement on éteindra le feu ! Au final Il fera plus froid qu’avant  !! C’est donc avec les yeux qui piquent qu’on s’endormira ! Bonne nuit !

Jour 9 :

Nous quittons la hut tôt au matin pour parcourir les 6km qui nous séparent de la « highway 94 » car nous avons décidé de faire une pause dans notre trekking pour visiter le Fiordland ! C’est donc en stop que nous décidons de rejoindre Te Anau, ville par laquelle nous voulons rejoindre Milford Sound ! La chance nous sourit encore car en moins de 10min nous trouvons un israëlien qui nous embarque direction Te Anau …

To be continued…

  

Publicités

12 réflexions sur “Te Araroa : Invercargill à Te Anau (J2 à J9)

  1. Magnifique !!!!! Quel plaisir de vous lire et de vous voir errer d un paysage à l autre. Le territoire est riche et diversifié, vous devez en avoir pleins les yeux et les « bottes » aussi en fin de journée, mais cela en vaut la peine je crois. Un peu de repos va vous faire du bien pour mieux repartir, pensons fort à vous mille gros bisous à vos petits petons, ils en ont bien mérités, pleins de câlins à vous deux maman

    Aimé par 1 personne

  2. WAOUH!!!!!!!!!ça m’a l’air grandiose! des paysages à souper le couffle.
    Attention au radada, chez les grenouilles, sa manifestation peut engendrer un têtard…néo-zélandais…un black têtard! Bien plus sympa que les sandflies!
    Le récit de vos aventures et les photos qui les accompagnent sont enthousiasmants…ça me donne envie de parcourir la lande pour une éniéme jeunesse!
    Gros gros bisous à nos chers aventuriers!
    (va voir ta boîte mail, p’ti bilout)

    Aimé par 1 personne

  3. Super mega génial votre voyage, vous êtes trop forts !!!! Photos et commentaires au top !! C’est vraiment sympa et pratique de vous suivre sur ce blog, On pense fort à vous gros bisous Tonton et Sarah .

    Aimé par 1 personne

  4. Salut les Frogs, je viens de lire les stats, et je me demande si Charlotte fait la rando en rollers….9 chutes, c’est énorme….je me doutais que le vin néozélandais est bon, mais à ce point là! Lary, fabrique à Charlotte un déambulateur en bambous!
    Pour ce qui est des moutons, vous pourriez me dire le nombre de mâles et le nombre de femelles,…ça m’intéresse!
    Grosgros bisous à nos frogs adorées!
    Frogcharlotte, te fais pas mal! Toadlary, prenez soin de vous!

    Aimé par 1 personne

    • Le déambulateur est en cours de fabrication … Par contre il sera en fougère !! Lary a bientôt fini !!! Je suis un peu désorientée c’est sûrement l’effet pôle Sud !!! … Ou bien le sac à dos qui me fait pencher !!!
      Pour les moutons on a compté 2330 mâles et 3415 femelles ! Pour le reste on a des doutes !!!

      Gros bisous ! A bientôt

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s