Te Araroa : Te Anau à Queenstown

11 janvier ( jour 9)   :

Nous sommes donc à Te Anau pour passer notre premier Day off depuis le début de la rando. Te Anau est la dernière ville avant le célèbre fjord Milfourd Sound c’est donc une destination très prisée en cette saison estivale. Tous les logements sont donc complets !! On essayent plusieurs auberges mais toutes n’ont plus de chambres ! La faim au ventre on décide de tout arrêter pour manger des « pies » ! Des petites tourtes qui sont pour les moment la découverte culinaire de Lary  !!  2 tartes avalées plus tard on retourne dans une des auberges qui propose un terrain de camping pour la tente.  Notre Day off ne signifiera donc pas « confort » mais on a au moins accès à toutes les commodites de l’auberge donc ça reste très pratique.

Après 8 jours en autonomie totale les réserves sont à plat ! Les derniers jours nous nous limitions un peu sur les portions ! Et donc forcément arrivés en ville on mangerait tout et n’importe quoi ! Une fois le plein de nourriture faite c’est retour à l’auberge pour faire une lessive. On réfléchis aux moyens d’aller voir Milford Sound : stop, location de voiture ou excursions. Demain est censé être pluvieux! On regrette un peu de ne pas avoir suivi notre « driver » ce matin qui allait à Milford Sound. Finalement on trouvera une promo sur le site Bookme pour un départ le 13. Un petit tour sur un super site de météo qu’un marcheur nous a donné metutw nous donne l’évolution de la pluviométrie à plusieurs moment de la journée. La journée de mercredi devrait être légèrement pluvieuse au matin mais dégagée à partir de 13h ! Allez on book notre excursion !

12 janvier (day off) :

Aujourd’hui comme la météo l’avait annoncé il ne fait pas beau du tout. On en profitera pour se reposer un peu et se ballader dans la ville. Le tour sera rapide  car le vent est insupportable !

13 janvier (jour 10)

A 8h nous partons pour Milford Sound.( voir article Milford Sound). Après la nuit pluvieuse nous avons demandé à laisser la tente installée pour qu’elle sèche. À 16h à notre retour nous plions la tente, faisons les sacs et nous partons faire du stop. Notre but est de nous faire déposer sur la highway 94 où on nous a pris il y a deux jours. On a pas d’adresse précise on tente avec un premier panneau avec le nom du chemin! C’était un chemin avec une ferme alors pas sûre  que ça parle !! 5 min après on décide de changer le panneau et on indique qu’on veut être déposé environ 40 km plus haut. Deux voitures plus tard c’est la bonne. Un conducteur s’arrête, il va à Queenstown. Notre chemin est donc sur sa route. On suit attentivement la route pour se rappeler l’endroit ! 20 minutes plus tard on reprend la marche. On doit suivre sur 11km la route qui mène à Mavora Lake. Normalement ça se fait relativement vite mais la c’était sans compter les vaches. A la moitié du chemin environ 2 vaches sont sorties du champ. La barrière est à côté d’elles pour rentrer, elle est ouverte. Mais les 2 vaches en nous voyant arriver avancent elles aussi sur le chemin. C’est alors que toutes les vaches (sauf une) sautent les barbelés pour les rejoindrent. On se retrouve donc avec une vingtaine de vaches devant nous qui avancent lorsque nous avançons. A ce rythme là elles vont aller loin. On en profite pour s’arrêter sur le côté et manger on sait jamais si elles décident de faire marche arrière. Non elles continuent d’avancer… Derriere nous il y a la dernière vache qui vient de rejoindre le chemin avec ses trois veaux. On se méfie un peu de celle ci qui pourrait sentir ses petits en danger. On la laisse rejoindre les autres en se cachant sur le côté. On passe dans le champs pour leur laisser la possibilité de faire marche arrière encore une fois. Mais elles avancent encore et nous nous avons troqué un super chemin contre un champ et des sauts de barbelés. Finalement on retourne sur le chemin et on continue à pousser les vaches de plus en plus loin. Finalement le fermier passera en voiture et avec notre aide les fera rentrer dans un champ.

On peut enfin continuer notre route. Lorsque notre tracé quitte la route pour emprunter les champs nous décidons de planter la tente.

14 janvier (jour 11) :

Le début de la journée se fait dans les herbes hautes ! On viendrait presque à préférer la forêt plutôt que ces touffes d’herbes ! La végétation est tellement dense  qu’il est parfois difficile de suivre le tracé. On coupe à travers les prés car c’est plus simple de marcher. Puis nous arrivons devant notre première vraie rivière à traverser !! Cette fois ce n’est plus une petite rivière où il faut marcher sur des cailloux. On enlève nos chaussures de rando, on chausse les autres, on transforme nos pantalons en shorts, on prend un bâton chacun, on passe un bras derrière le dos de l’autre pour se tenir et c’est partit on traverse !  Les pierres sont recouvertes d’algues blanches et vertes étranges comme recouvertes par des peaux de moutons ! La traversée se fait sans problème ! On remet les chaussures et on repart ! Nous rejoignons South Mavora Lake ! Nous nous arrêtons juste avant la forêt qui nous permet de passer à Mavora Lake. Nous préférons le camping sauvage et la vue sur les montagnes est superbe !

 

Nous nous mettons à l’abri du vent car ça souffle et pas trop prêt des arbres car ils ne sont pas très costauds ! Le réveil risquerait d’être violent !

15 janvier (jour 12) :

La nuit a été venteuse et pluvieuse ! On se réveille sous des sceaux d’eau. On plie en vitesse les affaires. La pluie ne cesse pas. Au bout de 5 minutes nous sommes déjà trempés. Sur le chemin nous passons de nombreuses rivières qui ont débordé. Lorsque nous arrivons à Carrey Hut nous sommes trempés de la tête aux pieds. Nous espérons pouvoir faire un feu mais il n’y a rien du tout pour l’allumer. Nous faisons sécher nos affaires pendant que nous mangeons. Devant la pluie qui ne cesse pas, nous avons le plus grand mal à se motiver pour remettre les affaires trempées et repartir. L’Allemand qui se trouve avec nous dans la Hut trouvera le courage de sortir, nous nous décidons d’arrêter la journée là. Nous sortons les duvets pour rester au chaud. Le temps se dégage finalement vers 18h ce qui nous permet de voir les montagnes bordants le lac. Après un chouette coucher de soleil nous nous apprêtons à dormir.

 

Mais nous entendons des bruits de plastique ! Le bruit cesse quand nous parlons et reprends quelque temps après. On ne voit rien avec la lampe torche. On met les sacs sur la table car nous pensons qu’il pourrait s’agir d’un opossum ! Ça lui compliquera un peu la tâche ! On met aussi une pierre sur notre sac de déchets. De retour dans le lit nous entendons encore des bruits mais nous ne sommes pas assez rapides pour le repérer avec la lampe. On décide d’attendre une dernière fois et d’examiner si c’est un bruit de plastique que l’on entends. C’est sûre le bruit se trouve vers la poubelle. Lary braque la lumière et aperçoit un rat qui s’enfuit !! Il est 00h30 on décide d’installer la tente dehors. En 10 minutes nous avons tout sortis de la Hut et nous sommes enfin prêts à dormir. Demain une grosse journée nous attends car nous devons rattraper notre retard.

16 janvier (jour 13) :

Nous partons à 9h40. Nous avançons à un très bon rythme car moins d’une heure et demie plus tard nous arrivons à Boundary Hut.

 

Nous marchons au milieu d’une vallée entourée de montagnes. On se croirait dans un décor de cinéma.

 
Nous arrivons à Greenstone hut à 18h15. Nous avons mis bien moins de temps que ce qu’il était annoncé. La hut est superbe !! Il y a beaucoup de monde étant donné qu’elle se trouve au croisement Te Araroa et de deux « Great Walks ». Nous échangeons avec un autre TA qui le fait dans l’autre sens. On me renseigne donc sur la partie que nous avons faite et lui sur le moyen de rejoindre Queenstown car il y a un lac à traverser.

17 janvier (jour 14) :

Nous partons tranquillement à 8h50 pour 12 km. Encore une fois nous marchons entourés de montagnes.

   Arrivés au parking à 12h nous voyons des voitures mais personne. On décide d’avancer un peu pour gagner du temps. Nous mangeons rapidement sur le bord de la route et nous préparons notre panneau pour faire du stop! Nous voulons juste quitter ce chemin perdu et rejoindre une ville : Kinloch, Glenorchy ou le mieux Queenstown. Nous entendons une voiture donc branle-bas de combat on range tout dans les sacs et on tends le pouce. Étant donné le point perdu où l’on est mieux vaut ne pas laisser passer sa chance ! La voiture s’arrête !! Ce sont deux jeunes que nous avons croisés sur le chemin. Ils vont à Glenorchy. C’est pas mal car de là il nous sera plus simple de faire du stop pour Queenstown. Sur la route, 2 autres personnes font du stop. Notre chauffeur décide de les prendre aussi. Nous serons à quatre derrière. Il semble ne pas y avoir de crainte de la police ici. Les deux allemands montés en stop ont laissé leur voiture de location à Glenorchy et vont jusqu’à Queenstown. Aucun problème pour trouver notre stop d’après ! Ils nous déposent ! Décidément on a vraiment de la chance avec le stop !

Nous longeons le lac Wakatipu. L’endroit est superbe et quelques sommets sont toujours enneigés.

Arrivés à Queenstown nous allons au camping car les auberges sont pleines. Il est 15h nous avons encore toute la journée devant nous. Nous descendons en ville pour faire les courses. Et comme les day off nous servent à manger nous décidons d’aller essayer les fameuses pizzas de Dominos à 4,99$. Après avoir engloutis notre pizza nous allons faire les courses. Au retour nous nous balladons autour du lac où il y a des spectacles de rue. Queenstown est à la fois une station de ski et une station « balnéaire ».

18 janvier (day off)

La journée n’a rien à voir avec la veille. Il fait gris et on ne voit même plus les montagnes qui entourent la ville. L’étape qui nous attends est dans les montagnes mais le ciel est chargé dans cette direction. On décide donc de prendre notre temps et de charger nos appareils. On quitte le camping vers 13h puis on passe à la poste car on veut s’envoyer un colis dans une poste restante. Depuis le début on porte des choses que nous n’avons pas besoin. On défait donc nos sacs et on se libère de 1,8kgs. Nous nous envoyons ce carton à Nelson au nord de l’île du sud. Il sera gardé pendant deux mois. Après ça, nous prenons une pizza au Dominos (on prends des forces !) puis on rejoint la sortie de la ville.

 
On se place juste après le supermarché. On a à peine eu le temps de poser le sac par terre qu’une famille nous propose de nous prendre. Ils sont allemands et voyagent en camping car. C’est donc une grande première de tester le camping car. Nous nous installons avec les deux filles à l’arrière avec qui nous discutons. Ils nous posent à Arrowtown, une ancienne ville minière.

Publicités

2 réflexions sur “Te Araroa : Te Anau à Queenstown

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s