Les 1001 marches du Taranaki !

Après le Tongariro, c’est au tour du Mont Taranaki de nous accueillir. Deuxième plus haut sommet de l’île du nord après le Ruapehu, c’est un volcan conique quasi parfait culminant à 2518 mètres. Vu de la terre, comme du ciel le Taranaki nationnal park à une forme circulaire elle aussi quasi parfaite ne manquant pas de charmer les nombreux visiteurs.

Même si on aurait aimé, la photo n’est pas de nous 🙂

Arrivant en stop vers 13h, nous commençons par regarder la météo pour les jours à venir. Nous sommes dimanche et la meilleure prévision (sans pluie) pour envisager le sommet est mardi.


Parfait ! Juste le temps pour nous de découvrir le parc à travers un petit trek de 25km : Pouakai track.

Nous prenons le temps de manger puis partons pour Pouakai hut, où nous avons décidé de passer la nuit.


Alors, en France nous avons déjà fait la randonnée dite des  » 4000 marches » dans les Cévennes, mais là clairement, nous avons l’impression d’avoir fait les 4000 marches ! Le sentier qui monte à flanc de volcan et qui en redescend en effectuant une boucle est une énorme succession d’escaliers en tous genres, en bois, fer, naturel, échelle…


Bref, pas d’escalier en colimaçon mais ça ne nous aurait pas étonné !

La randonnée est magnifique mais met les genoux à l’épreuve. La pluie des derniers jours a inondé une bonne partie du sentier, mais le bon aménagement du DOC laisse le chemin praticable. Nous arrivons à la hut juste avant la pluie et le vent, ouf ! Le lendemain, c’est sans se presser que nous partons, attendant un peu que le temps se dégage. Notre première halte se fait sur l’un des points de vue les plus connus du parc. Une flaque qui rend le reflet du mont Taranaki par temps clair et sans vent. Nous aurons la chance de voir le sommet mais le vent ne nous rend pas l’image miroir attendu. La suite du sentier n’a pas de surprise, des marches, des marches et des marchounettes. Une petite pause dans un abris le temps de manger une barre et nous voilà reparti. Nous arrivons à bout des 13 kilomètres assez rapidement. Et tant mieux, car nous devons encore rejoindre Maketawa hut où nous passerons la nuit, en vue de faire le sommet du volcan, le Mont Taranaki. Nous arrivons à la hut trempés de la tête aux pieds !!! Ahhh l’été est bel et bien terminé !!La soirée se déroule à la chaleur du feu de bois et en compagnie d’un couple de « papi/mamie » venant de Wellington.


Mont Taranaki : le sommet




D’après les cartes, le DoC indique que le sommet se fait entre 8h et 10h en aller/retour. Dans la réalité cela a pris 5h dont 1h de pause au sommet, donc 4h de marche ( avec peut être 10min de pause). La course depuis la hut où nous avons dormis, c’est 4,6km avec 1453 mètres de dénivelé positif.


Nous partons à 7h50 de la hut située à 1065m d’altitude et nous arrivons 45min plus tard à Tahurangi lodge (1510m). La montée s’effectue encore avec une bonne partie de marches. Les 2 jours précédents ont eu raison des genoux de Charlotte et préfère donc ne pas finir l’ascension afin de ne pas risquer de se blesser à la descente. C’est donc seul que Lary finira le sommet. Une petite photo ensemble, et hop c’est parti.


La première partie depuis les lodges se fait avec …. Un escalier ! Lary a compté plus de 600 marches ( oui oui, tout seul faut bien s’occuper), l’avantage étant la prise rapide de dénivelé.


La suite c’est un mélange de sable et de petites pierres, permettant une montée à 45° avec 2 pas en avant, 1 en arrière. Le moment pénible passait, la dernière étape se fait à travers d’énormes blocs de roches volcaniques, une ascension rapide où la pose des mains se fait ressentir. Une centaine de mètres sous le sommet, la glace se fait présente sur la roche et le sol.


Peu étonnant quand on sait que la météo annonçait un ressenti à -10C°. L’arrivée se fait sans personne, seul au sommet (2518m)


Lary peut contempler l’une des plus belles vues de ce voyage ! La mer à perte de vue sur plus de la moitié du panorama, un soleil tapant malgré le froid et le givre aux pieds.


Le temps de manger 2 wraps au beurre de cacahuète et les premières personnes arrivent. Lary finira sa pause en discutant avec 3 francais (le monde est petit et les frenchy surtout bien présents sur le sol néo-Z).


C’est 1h plus tard que la descente commence, avec un flot ininterrompu de touristes ( comme nous…) qui étaient en pleine montée. Les rochers passent, le mélange de sable et cailloux devient appréciable dans la descente et fait gagner un temps impressionnant en glissant dedans. C’est à 13h que l’on se retrouve enfin ensemble pour manger au point Info de North Egmont. Le deuxième plus haut sommet de l’île du nord « conquis » nous reprenons la route direction New Plymouth, puis très vite Tauranga pour un semi-marathon !

Publicités

3 réflexions sur “Les 1001 marches du Taranaki !

  1. Photos à couper le souffle magnifique !!!! Et quelle énergie mes loulous 🐸 En plus après ça un semi -marathon du délire ……..je pensais que vous étiez en route pour Nouméa je suppose que la météo n est pas terrible pour naviguer en ce moment, déjà l hiver chez vous ☃🌏 Nous on attend la chaleur. Merci pour ces moments magiques je vous envoie pleins de bisous maman

    Aimé par 1 personne

    • On est en attente pour partir car il y a encore des réparations a faire, pour le Taranaki nous l’avons fait y a peu prés 3 semaines mais on doit avouer qu’on est un peu en retard, on a une semaine tranquille là donc on essaie de rattraper ça 🙂 bisous

      J'aime

  2. Salut les loulous,
    Z’avez du retard dans vos publications….les photos sont superbes et le texte captivant, un bon guide pour tous ceux qui veulent visiter la NZ. Actuellement à Calvi, je finis un périple c💣rse avec la GS qui apprécie particulièrement les routes tout en virolos. La météo a été plutôt nuageuse☁️, voir pluvieuse ☔️quelques fois. L’amitié au rendez vous à Ajaccio, Gilou était là depuis 15 jours, Walter et Ludo les locaux m’ont accueilli les bras ouverts et le verre à la main, les fromages et charcuteries n’ont pas résisté à la vendetta.
    J’ai profité d’éclaircies ⛅️pour faire deux belles randos,le lac Melo au dessus de la Restonica et le site naturel de Pozzi depuis la station de skis d’Ezze🏂…bientôt les photos sur FB.
    Demain, je me tente le désert des Agriates, les pluies l’ont certainement rendu limite pratiquable…j’espère que le pilote sera bon, l’engin,lui est loin d’avoir atteint ses limites. Lundi, retour maison…🚀
    Gr♥️s, gr♥️s bis♥️us à toutes les 🐸….dans l’attente de vos nouvelles!
    😉

    Aimé par 3 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s