Le Mont Yasur : un coeur bouillonant !

Après une semaine sur Port Vila nous partons demain pour Tanna, une autre ile de l’archipel à 40min de vol de la capitale. La principale attraction de l’île est le volcan Yasur, un volcan toujours en activité qui bouillonne continuellement ! 

 

L’heure est donc aux préparatifs. Tout d’abord il faut s’assurer d’avoir l’argent nécessaire car aucun DAB n’accepte les cartes internationales. On estime rapidement le budget qu’il nous faudra d’après les infos que nous avons : 5000vt/pers pour l’aller retour aeroport-volcan, environ 3000vt/pers pour l’accès au volcan, 2000vt/tente. Nous prévoyons un peu plus large au cas où…

Ensuite vient le tour des sacs. Pour les vols intérieurs avec Air Vanuatu nous sommes limités à 10kgs pour les bagages en soute. Nous prenons donc le strict nécessaire : tente, duvets, une tenue de change, kway (car la météo s’annonce pas du tout clémente), la popote (on ne sait pas si les infrastructures nous permettront de cuisiner alors c’est au cas où) et quelques petites choses à grignoter.

Et voilà le tout étant fait, il est l’heure d’aller se coucher car le réveil sonnera à 4h.

C’est donc avec les yeux qui piquent un peu que nous nous levons à 4h du matin. Notre avion pour Tanna ne décolle qu’à 7h mais on préfère prendre large. 5h du matin nous voilà dans les rues à la recherche d’un bus. A cette heure là les bus ne sont pas nombreux mais on parvient tout de même à en trouver un. Nous arrivons rapidement à l’aéroport de Port Vila. Nous enregistrons les bagages : 7 et 9 kilos … Mission accomplie ! Nous nous acquittons comme tout le monde de la taxe provinciale de 200vt/pers.
Le vol est très rapide. Nous nous rapprochons de la mer jusqu’à avoir l’impression d’atterrir dans l’eau, puis sur la plage… Et enfin voilà la piste d’atterrissage ! Nous arrivons dans le plus petit aéroport que nous ayons vu. Pas de tapis roulant pour les bagages, nous attendons derrière le comptoir.

Les bagages récupérés nous sortons pour trouver un chauffeur qui nous emmènera près du volcan où nous passerons la nuit. Comme nous n’avons pas réservé l’hébergement personne ne nous attends mais un chauffeur nous prend. .On demande le prix qu’on nous fera payer. 2500vt/ pers c’est le prix pour tout le monde. Un autre français se trouve dans la voiture. Nous discutons un peu et nous apprenons qu’il a eu sa course pour 1500vt. On demande du coup comment se fait il que l’autre passager dans la voiture ne paie que 1500vt. Le chauffeur changera dans un premier temps le prix pour le français puis après discussion nous paierons tous les trois 2000vt.
Pendant le trajet nous faisons quelques stops dans une épicerie, puis à la « station service » pour faire le plein et gonfler un des pneus avant.

Le trajet dure 2 heures car les routes sont dans un très mauvais état. Les routes sont d’ailleurs financées par des entreprises chinoises. Alors, pendant que les vanuatais creusent, les chinois managent du haut de leurs camions benne. Quelques petites portions de route commencent donc à être goudronnées, notamment dans les montées sinon les voitures choisissent leur sens de circulation pour éviter les nids de poule.

Arrivés à notre camping nous posons les affaires, plantons la tente puis après un petit repos nous allons voir où se trouve l’entrée du volcan.

C’est à seulement 5min de marche que se trouve l’entrée.

Une jeune fille nous annonce le tarif qui est de 7500vt (63 euros). L’entrée au volcan n’est donc plus de 3000vt mais a carrément doublé depuis le 1er avril !!!! Nous tombons de haut ! Pas moyen de monter par ses propres moyens pour payer un peu moins cher !!! Nous avons l’impression d’être privés de toute liberté car ici tout est payant, aussi bien un accès à une cascade qu’à une plage. A savoir cela nous aurions probablement privilégié l’île d’Ambrym qui possède 2 volcans en activités et qui est moins touristique que Tanna.
Nous rejoignons les autres touristes pour la « danse traditionnelle ».


En effet, le « package » comprends un moment de folklore, le transfert en 4×4 jusqu’au volcan, les guides et une collation de fruits.
Nous nous répartissons ensuite dans les 4×4 puis nous montons au volcan. La voiture est secouée dans tous les sens.

Nous avons ensuite 5 minutes de marche pour atteindre le cratère. On commence à entendre le volcan gronder … Vite vite ! On veut voir. Une fois là haut le vent est encore plus fort.


Nous voyons quelques crachats de lave. Selon les guides le volcan ne présente aucun danger nous pouvons donc nous décaler à un endroit où nous verrons encore mieux les explosions.


Le vent est si fort que nous avons tous du mal à nous tenir debout. Nous nous prenons des rafales de cendres nous forçant à nous tourner ou nous protéger les yeux et la bouche. Le volcan nous offre un super spectacle … Sous nos yeux grands ouverts se trouve un lac de lave.

 

Soudain, nous entendons gronder et des explosions de lave entre 800 et 1200 degrés d’une couleur orange intense jaillissent des entrailles de la terre. La nuit se lève et le spectacle est encore plus magique. Les nuages que rejettent le volcan sont d’une couleur intense !

 

 

Après une heure passée là haut il est temps de redescendre. Nous pourrions y rester des heures ou des jours entiers car le spectacle est continue. Nous redescendons éclairés à la lampe torche. Nous profitons du buffet de fruits avant de rejoindre notre camping.
Cette nuit, la pluie ne cesse de tomber et au beau milieu de la nuit nous sentons le sol bouger !!!! Nous sommes en train de vivre notre premier tremblement de terre !!!! La nature est décidément fascinante ! De retour sur Port Vila nous apprendrons sur internet qu’il s’agissait d’un tremblement d’une magnitude de 6.2 dont l’épicentre était tout près de nous.

Au lendemain de notre retour de Tanna, en arpentant le Vanuatu Handicraft Market nous faisons la connaissance de Thomas, volcanologue et de ses deux associés  qui ont pour projet d’ouvrir au Vanuatu un musée du Volcan. Ils possèdent un espace dans le marché dans lequel ils exposent des fragments de roches volcaniques et se font un plaisir de répondre à toutes les questions. C’est d’autant plus intéressant que nous n’avions eu aucune information lors de notre visite à Tanna. On ne peut qu’inciter les personnes de passage à Port Vila à aller faire un tour dans cette Maison des Volcans pour en apprendre davantage et participer à l’aboutissement de ce merveilleux projet.

En résumé ce qu’il faut retenir :

Si vous arrivez ou repartez au Vanuatu avec la compagnie aérienne Air Vanuatu, vous bénéficiez de 20% de remise sur les vols intérieurs. Le billet a/r pour l’ile de Tanna est donc à 23 300 vt. Attention : les vols sont rapidement complets !

Nous l’avions vu trop tard, mais Air Taxi a l’aéroport propose des allers pour 10000vt soit 3300vt de moins qu’Air Vanuatu avec les 20%.

Pour le transport de l’aéroport au volcan, comptez 5000 vt pour 2 personnes. A noter que le prix n’est pas proportionnellement dégressif au nombre de personnes dans la voiture ! Ce n’est pas vraiment comme un taxi…

Le prix de l’accès au volcan ayant doublé au 1 avril 2016, le montant se porte à 7 500 vt par personne. Pas de tarif préférentiel même si vous souhaitez monter à pied plutôt qu’en véhicule.

Nous avons logé au « tree top lodge » proche du volcan, pour 1000vt par personne en tente. Des bungalow sont également a disposition pour 3500vt par personne. Il y a la possibilité de manger, 500vt le petit déjeuner,750 le lunch et 1000 le diner.

Afin de limiter les dépenses nous nous sommes limités à ces simples sortie d’argent ne mangeant que ce que nous avions emporté avec nous. Nous n’avons donc pas essayé la cuisine de l’ile. Pour un départ mardi matin, retour le jeudi, l’excursion nous aura couté 74 600 vt pour 2 ! Soit 618€ ….

Publicités

Une réflexion sur “Le Mont Yasur : un coeur bouillonant !

  1. Bonjour les little Frogs,
    Devait faire chaud à vos cuissettes chez Mr Yasur.
    Sympa votre excursion sur Tanna. Encore de trés belles photos qui donnent l’envie de parcourir le monde…bon, j’y vais…des libellules sont de passage sur le bassin des poissons. Il y a qques jours, c’était une grosse grenouille qui n’est pas restée…des grandes voyageuses, ces grenouilles!
    Grosmackaufrog!

    Aimé par 3 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s